Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

Publié le par la classe de CM1-CM2

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

Le choix de la classe s'est bien évidemment porté sur Harry Potter. Comme c'est étrange, dans une classe suivant ses études à Poudlard Gt 😁.

Que dire de plus sur le monde de Harry Potter que les apprentis sorciers de la classe ne connaissent pas encore ? Il faut dire que les films ont apporté fortement à l'image des aventures de ce petit sorcier à la cicatrice sur le front.

Mais le thème de cette semaine étant les sorciers dans la littérature de jeunesse, on va s'intéresser aux livres écrits par JK Rowling, même si beaucoup se sont tournés vers la lecture après avoir découvert les films, ce qui est une bonne chose.

 

 

 

JK Rowling

JK Rowling

C’est Joanne Rowling, plus connue sous les noms de plume J. K. Rowling qui est à l’origine des aventures de Harry Potter. Elle est née le 31 juillet 1965 dans l’agglomération de Yate (Gloucestershire du Sud en Grande-Bretagne). Sa série de livres, Harry Potter, dont les romans traduits en près de quatre-vingts langues ont été vendus à plus de 500 millions d'exemplaires dans le monde.

JK Rowling est issue d’une famille modeste. Elle a écrit sa première « histoire » à l'âge de six ans.

 

C'est à 25 ans qu'elle a imaginé les fondations de son univers sorcier, dans lequel un enfant orphelin découvrait à la fois son héritage tragique et ses talents de magicien. Elle a rédigé son premier roman, L'École des sorciers, alors qu’elle vivait pauvrement. Il lui a fallu attendre plus d'un an avant sa publication en 1997 chez Bloomsbury.

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

Acclamée par ses lecteurs de tout âge et par la critique, J. K. Rowling a remporté de nombreux prix littéraires. Elle est réputée pour aborder des idées et des thèmes profonds avec accessibilité et humour, et s'attacher régulièrement à des personnages placés en marge de la société. En 1998, Time Magazine la place en tête de son classement des « 100 Femmes de l'année » et parmi les finalistes des Personnalités de l'année en 2007, relevant l'inspiration sociale, morale et politique qu'elle aurait insufflée à ses fans.

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse
Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

En 2009, JK Rowling reçoit la croix de chevalier de la Légion d'honneur en France. L'année suivante, elle est également nommée « Femme la plus influente de Grande-Bretagne » par les principaux éditeurs de magazines.

Le succès planétaire de son heptalogie romanesque, des films adaptés ainsi que des travaux dérivés de Harry Potter lui ont permis d'acquérir une fortune considérable, dont une partie est régulièrement reversée à de nombreuses associations caritatives luttant contre la maladie et les inégalités sociales. J. K. Rowling est devenue une philanthrope reconnue en cofondant notamment l'association Lumos qui œuvre pour la protection de l'enfance.

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

Elle se tourne vers un public adulte à partir de 2012 en publiant le roman social Une place à prendre, puis en entamant une série policière l'année suivante, sous un second nom de plume. Elle devient également scénariste pour le cinéma à partir de 2016 en étendant son univers sorcier à travers la série de films Les Animaux fantastiques, dont les 3 volets ont connu un succès international.

Oeuvre artistique de la semaine : Les sorciers dans la littérature de jeunesse

Pourquoi tant de personnes sont-elles fans d’Harry Potter ?  

Harry m’a fait aimer la lecture”

Grégory, 18 ans, fondateur du site Harrypotterforever.fr

“Je tournais le dos à cet univers, jusqu'au jour où j'ai vu le premier film en DVD, à 9 ans. C'était incroyable ! Je me suis attaché aux personnages, puis j'ai grandi avec Harry, en suivant l'actualité de la saga, en regardant les films, en lisant et relisant les romans. C'est une œuvre très riche : elle nous divertit, mais nous aide aussi à nous construire. Harry m'a fait aimer la lecture, j'ai appris à créer un site…”

On le voit passer de l’enfance à l’âge adulte”

Zakath Nath, 25 ans, modératrice du forum Alohomora de UniversHarryPotter.com

“En général, les héros des séries restent au même âge, ou prennent plusieurs années d'un coup entre les épisodes. Avec Harry Potter, c'est différent : on le voit passer de l'enfance à l'âge adulte presque en temps réel. Au fur et à mesure que l'histoire avance, le monde des sorciers est de moins en moins manichéen. Certains personnages, comme Rogue, sont difficiles à cerner, d'autres, comme Dumbledore, se révèlent très différents de ce que l'on aurait pensé. Au-delà de la magie et de l'aventure, c'est l'intérêt principal de cette saga.”

Tout le monde peut s’identifier à un personnage”

Rémi, 20 ans, responsable du Poudlard Interactif, forum-RPG d’UniversHarryPotter.com

“J'aime cette saga car elle est présente un univers à la fois très proche et très éloigné du nôtre. Tout le monde peut s'identifier à un personnage : les mères comprennent Molly Weasley, les jeunes timides, Neville, les premières de classe, Hermione… Ils nous ressemblent, mais ont aussi des pouvoirs dont nous avons tous rêvé un jour, comme lancer des sorts.”

Il n’y a pas que du blanc et du noir”

Vanessa, 32 ans, rédactrice de news et collaboratrice des mises à jour du site UniversHarryPotter.com

“Harry Potter est l'enfant que nous avons tous rêvé d'être. Il bascule dans un monde nouveau où il est un héros connu de tous. Qui n'en a jamais rêvé ? Et surtout, contrairement à d'autres romans dits ‘pour enfants’, il n'y a pas que du blanc et du noir, il y a beaucoup de gris !”

 

Propos recueillis par Aurélie Djavadi le 1er juillet 2009


 


 

 

Commenter cet article