Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer

Publié le par la classe de CM1-CM2

Le cap Morgiou, près de Marseille

Le cap Morgiou, près de Marseille

Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer
Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer

La grotte Cosquer est une grotte sous-marine unique au monde située dans les Calanques, près de Marseille, au cap Morgiou. Avec les animaux terrestres habituels de l’art pariétal, on a également trouvé, dessinés ou gravés dans la roche, des pingouins, phoques, poissons et divers signes pouvant évoquer des méduses ou des poulpes.

 

L'art pariétal désigne l'ensemble des œuvres d'art au sens large réalisées par l'Homme sur des parois de grottes ou des abris sous roche.

 

Peintures rupestres représentant des pingouins.

Peintures rupestres représentant des pingouins.

Située dans les Calanques, près de Marseille, au cap Morgiou, cette grotte, dont l'accès est sous-marin, est unique au monde. On y trouve des œuvres peintes et gravées d'il y a environ32 500 et 19 000 ans.

C’est après plusieurs visites dans la grotte et l’observation de dessins d’animaux et de mains peintes que Henri Cosquer déclare au DRASSM (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines), le 3 septembre 1991, la découverte de la grotte qui porte désormais son nom.

Henri Cosquer, lors de la découverte de la grotte en 1991

Henri Cosquer, lors de la découverte de la grotte en 1991

Le plongeur Henri Cosquer a découvert la grotte sous-marine ornée qui porte son nom en 1985 dans les Calanques de Marseille. (Photo du 22 novembre 2019).

Le plongeur Henri Cosquer a découvert la grotte sous-marine ornée qui porte son nom en 1985 dans les Calanques de Marseille. (Photo du 22 novembre 2019).

Une des particularités de la grotte Cosquer est sa fréquentation. La grotte a été beaucoup fréquentée et cela sur une très longue période. 

Préservée depuis de la fréquentation humaine, la partie encore non inondée de la caverne permet d’approcher un lointain passé, dont la plupart des traces ont aujourd’hui disparu sous la mer.

Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer
Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer
Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer

On estime qu'à l'époque de sa fréquentation par l'Homme, le niveau local de la mer était 135m plus bas que le niveau actuel, ce qui situe le littoral à plus de six kilomètres de la grotte.

Les hommes trouvaient là des animaux marins, phoques et pingouins notamment. La proximité de la mer et d'une plaine à graminées devait rendre cette région particulièrement propice aux chasseurs-cueilleurs du paléolithique.

Mais, il y a entre 9 000 et 10 000 ans, l’accès de la grotte a été noyé par la mer, laissant seulement un cinquième de la grotte préservée de montée des eaux. 

Afin de préserver ce site exceptionnel, mais également pour des raisons de sécurité, son accès est fermé au public.

Visite d'une salle immergée
Visite d'une salle immergée

Visite d'une salle immergée

Les représentations d'animaux terrestres

Ornée de divers animaux terrestres, elle compte également des phoques et des pingouins, 55 mains négatives et d'innombrables tracés digitaux, des dizaines de signes géométriques ainsi qu'une gravure exceptionnelle représentant un "homme tué".

La grotte Cosquer offre une palette d'animaux terrestres d'une grande richesse. L'identification de chaque représentation a demandé un travail minutieux, une lecture délicate du message paléolithique effacé par le temps, détruit par la nature et parfois déformé dès sa réalisation. Sur les parois humides se côtoient chevaux, bisons et aurochs, bouquetins et chamois, divers cervidés, un félin et des animaux indéterminés. En tout, 142 animaux.

Avec 48 gravures ou peintures, le cheval est l'animal le plus représenté dans la grotte.

Quelques animaux représentés
Quelques animaux représentés
Quelques animaux représentés
Quelques animaux représentés

Quelques animaux représentés

Les représentations d'animaux marins

Dans la grotte Cosquer, les animaux marins constituent une part non négligeable (11 %) de l'effectif total des figures. Pingouins, phoques, poissons et divers signes pouvant évoquer des méduses ou des poulpes ont été dessinés ou gravés dans la roche.

Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer

Les mains 

Témoignage émouvant de la vie des hommes du Paléolithique, plus de 55 mains ont été découvertes dans la grotte. Elles ont été dessinées aussi bien en négatif (pochoir) qu'en positif (enduites de colorant et appliquées sur la roche).

Elles sont toutes situées dans la partie droite (est) de la grotte, semblant ainsi jalonner un cheminement qui mène au grand puits, aujourd'hui noyé, mais qui jadis constituait un gouffre obscur, profond de 24 mètres, qui a dû effrayer les premiers visiteurs de la grotte, il y a 27.000 ans.

 

Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer
Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer
Œuvre de la semaine : L'art pariétal avec la grotte Cosquer

Un lieu dédié à la grotte Cosquer ouvrira à Marseille en 2022.

Les visiteurs découvriront une restitution fidèle de la grotte Cosquer, à bord de modules d’exploration (petits véhicules autonomes), au sein d’un centre d’interprétation de la grotte, son art pariétal et son contexte archéologique et environnemental unique, notamment avec la thématique de la montée des eaux. Dans le grand auditorium, un film retracera toute l’histoire de la découverte.

Plus d'informations et visite virtuelle en suivant ce lien : 

Transplanons depuis notre canapé

Commenter cet article