Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

oeuvre artistique de la semaine : Les fortifications de Vauban

Publié le par la classe de CM1-CM2

Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707) est le célèbre ingénieur militaire du roi Louis XIV. Il a réalisé une centaine de places fortes pour protéger le royaume de France et a fortifié les frontières du pays en instaurant une ceinture de citadelles : une « ceinture de fer », c'est-à-dire une frontière linéaire et cohérente, surtout au nord de la France, pour mieux protéger Paris.

 

Afficher l'image d'origine

Portrait de Vauban, par Hyacinthe Rigaud

 

Carte des principales citadelles ou places fortes de Vauban.

Afficher l'image d'origine

Après avoir observé quelques-unes des citadelles de Vauban, les enfants ont choisi celle de Gravelines.

Afficher l'image d'origine

 

La ville de Gravelines (entre Calais et Dunkerque) a conservé un patrimoine militaire important : le château-citadelle, les poudrières, les casernes...

 

L’étoile fortifiée de Gravelines a conservé intacte son enceinte bastionnée renforcée de demi-lunes et contregardes. En se promenant sur les remparts, on observe l’étagement et l’épaisseur des fortifications avancées, les imposants bastions, les poternes ouvertes sur le fossé et l’on prend conscience de la formidable forteresse qu’est toujours Gravelines. Cette fortification est reconstruite en 1558 sous Charles Quint et les rois d'Espagne, sur une muraille médiévale en briques du XIVe siècle. Elle fut légèrement remaniée par Vauban à la fin du XVIIe siècle. Le château, appelé aujourd'hui l'arsenal, date du XVIe siècle, et a été restauré par Vauban après l'explosion de la poudrière en 1654.

 

La fortification classée Monument historique dans le périmètre de sa très belle Porte aux Boules, est patiemment restaurée depuis les années 1980.

Le glacis est la zone de guerre, extérieure aux remparts où s’affrontaient assiégeants et assiégés. Elle se compose de 35 km de berges de terre prise entre les fossés et les fortifications avancées. Autrefois, les soldats entretenaient et vivaient sur cet espace de nature : fauchage de l’herbe, maintien des berges des fossés mais aussi pêche. La fin de l’usage militaire a permis à la nature de reprendre ses droits.

Commenter cet article